Intuition et diabète de type 1

Intuition, terme utilisé et compris?

« Intuition, mode de connaissance, de pensée, de jugement perçu comme immédiat. »

Le rapport avec le diabète?

Pour moi, il y a plusieurs aspects qui sont en référence. Apprendre au fur et à mesure, se connaître. Savoir que ce qui a été présenté comme un ennemi est juste un élément à cerner.

Je parle du sucre qui avec les années est devenu en terme utilisé: saccharose, fructose, dextrose, et d’autres.

Savoir qu’il y a deux types de sucres: les lents et les rapides, que je développerai dans un prochain article.

Ne vous est-il jamais arrivé de vous sentir vide, à cran, en perte d’idées vers 10h?

OUI

C’est la fringale ou la baisse de glycémie brusque que votre corps signale comme il peut. Déjeuner avec une tranche de pain blanche et du chocolat, amène beaucoup de sucres non complexes en peu de temps puis après le corps réclame.

Glycémies

Donc, quand je parle d’intuition, c’est notamment savoir choisir dans l’instant en fonction de ce que je ressens si je mange un morceau de tarte ou de chocolat. Et comme j’ai été formé à l’insulinothérapie fonctionnelle, je sais calculer les glucides que j’ingère et donc prévoir l’insuline qu’il me faut.

Glycémies

J’ai appris avec les années(plus de 50 ans), à discerner les signes de mon corps, en plus des  émotions liées, le souffle plus ou moins court. Les pulsations du cœur, l’esprit vif et rapide.

Autant de signes qui me renseignent sur mon état actuel.

La pompe que je porte me conforte dans ce que je vis. Et cela toutes les 5 minutes. Avec historique, graphique, moyenne, périodes, soucis pour moi alertes pour elle, indications de sa part, réactions de la mienne.

Ceci pour vous parler de cet épisode vécu dernièrement: l’hyperglycémie.

Pas 180 mg/dl non. Bien plus, et plus longtemps que une heure.

Une nuit terrible et en même temps c’est un peu notre lot quotidien ce genre d’épisode. A savoir que rien n’est acquis.

Bref.

Cette nuit là, la pompe m’a indiqué que j’étais au delà de 300 mg/dl. Et même de 400 mg/dl.

Nombre d'informations qu'il faut gérer.
Alarmes envoyées par la pompe.
Visualiser en un instant les évènements.
Informations et actions entreprises pour gérer le diabète.
Alarmes

J’ai eu plusieurs alarmes évidemment :Alerte hyper, glycémie requise, débit bloqué. Et plusieurs actions de ma part: descendre pour ne pas éveiller ma compagne, changer le cathéter, vérifier les glycémies. Boire de l’eau. Vérifier la glycémie, tenter de s’endormir, revérifier.

Au final je me suis endormi et j’ai dormi une heure 30.

Ceci n’est pas une plainte, plutôt un compte rendu de l’efficacité de cette machine et quand je parle d’intuition, j’ai enchainé une suite d’actes pour me sortir de cette situation désastreuse.

Cette période n’aura pas heureusement de conséquences à long terme elle n’a duré que quelques heures, et elle m’a appris que la pompe est efficace de jour comme de nuit.

Pascal.

 

Sites d’injection, rotation

Ce titre peut paraitre bizarre ou anodin. Il n’en est rien. Lipodystrophie cela vous parle?

Pour faire simple, c’est une anomalie du tissu adipeux qui à la longue devient dur au toucher et la résorption de l’insuline n’est plus efficace, d’où déséquilibre possible.

Comment éviter cela?

De base ne jamais piquer au même endroit de manière consécutive.

Nombre d'injections possible
Injections en alternance

Pour bien faire, passer d’une cuisse à l’autre. cela augmente le nombre de points d’injection. Ceci est valable pour les injections avec seringues, stylos et même en insérant les cathéters.

D’autant que un cathéter reste en place trois jours, pas une seconde non 259200 secondes.

Autant de possibilités de sentir une douleur qui à ce moment là devient juste signe qu’il faut bouger le cathéter pour éviter un éventuel abcès. Ce dont j’ai déjà parlé.

Iport

 

Et pour le capteur c’est la même préoccupation sauf que il reste en place 7 jours!

Alors à un moment donné je manque de places, vu que je me limite aux bras. Je gardais un bras pour les cathéters et l’autre pour les capteurs. En réfléchissant et avec suggestion de ma compagne, merci à elle, j’ai placé l’un et l’autre sur le même bras pour laisser l’autre bras au repos quelques jours. Cela a été efficace et plus confortable.

Au delà des risques de lipodystrophies, le fait que je touche une veine, est surprenant  et  je suis obligé de le bouger le cathéter  tellement le sang coule. Et dans ce cas j’en replace un ailleurs. Cela m’est arrivé dernièrement vu les fortes chaleurs.

Places en alternance
Cathéter et capteur insérés

Comme dit récemment le diabète ce n’est pas une histoire d’un instant, chaque instant est acceptation, rebondissement, découverte et de plus en plus souvent dépassement de soi.

Belle journée, nous sommes forts.

Gratitude, Dieu.

Pascal

Isig quid

Isig est Insterticial Signal.

L’équation qui suit permet le calcul. BG/Isig=(1.5-20). Mais encore. Cette nuit je me suis  éveillé par deux fois suite à une alarme. Une demande de calibration est notée or les glycémies pour moi étaient correctes. Je me suis dit que se passe- t-il qui nécessite que je me lève pour cela par deux fois. Un petit tour dans l ‘historique et je lis au niveau Isig qu’ il y a un nombre en deçà de 20, en deçà de 10.

Montrer les avleurs qui fluctuent toutes les 5 minutes
Historique de l’Isig
Isig rapport mathématique entre G et un facteur multiplicateur.

Et plus tard à 5h01 146 de glycémie et 7,3 d’ Isig.

D’ accord cela ne m’explique quand même pas pourquoi cela se passe. J’ai pensé à une compression au niveau du transmetteur. Ce qui peut arriver vu la position du capteur.

Il faut se rappeler que le capteur est placé pour 7 jours. Nuit et jour. Et quoi que je fasse il est sur la peau et un petit élément s’ insére dans les tissus qui la composent. Si je l’ai mis à un endroit avec trop de pression, les pertes de signaux sont possibles.

Or ce matin j’ai lu un article fort intéressant concernant l´Isig et l’hydratation. Nous sommes au niveau liquide interstitiel. Le déséquilibre qui se traduit par une demande de calibration peut venir d’ un nouvel emplacement, d’une hydratation insuffisante ou trop importante.

Article concernant l Isig

Bref la clé est de bien se connaître et de tester.

Pascal

Fruits en été

Pour ma part j’aime tous les fruits. Les fruits de saison et les fruits locaux. J’essaye chaque jour de me faire un jus de fruit orange citron pour un réveil vitaminé.

Je viens de manger de la pastèque vu la chaleur c’est idéal. Un goût subtil et pas trop sucré.

Le sucre ce mot qui fait selon les personnes peur ou qui laisse indifférent. Je sais avec l’application et l’appréciation ce que j’absorbe et ce que je dois me faire comme insuline à partir des glucides calculés.

J’en reviens à un post déjà publié. Faire la part des choses entre glucides doses d insuline et poids qui en résulte à long terme.

Les fruits sont assimilables facilement et sont digérés pour amener des glucides. En terme de quantités de glucides les dattes sont les plus sucrées puis les cerises raisins et bananes.

Les moins sont les agrumes. Je me sers en cas de doute de l’application Macros sur IPhone. Avant cela j’utilisais Gluci Check sur Androïd. Et autrement le livre de l ABD Sur la piste des glucides.

Manger est et reste un plaisir pas une souffrance.

Belle soirée à bientôt.

Pascal

Diabète selon moi

Ceci n’est pas un site médical et il n en a pas la prétention. Diabétique oui, triste non.

J’aborde les thèmes qui se présentent à moi comme une évidence. Au départ je m’étais dit j’écris pour moi pour me soulager. Puis pour ceux qui veulent lire et voir ce que j’écris. Puis avec le temps qui passe pour moi et les autres et pour démystifier les aspects peu clairs qui tournent à propos du diabète.

Est ce utile j’espère. En tout cas pour moi oui . Deuxième café vu le réveil matinal . Est ce bon le café. Considérée comme boisson excitante j’en bois depuis des années et cela ne m empêche pas de dormir. Au niveau des glycémies cela n’a pas d impact pour moi .Je ne le sucre pas sauf si je mets de la crème fraîche et alors là c’est cappuccino.

Cappuccino maison quelques grammes de glucides

Tout est dans l’art de vivre. Vivre est une combinaison pour moi d’affects et de respires. Avec la base commune inspire expire la variation symphonique est unique et plurielle. Est ce que le yoga est bon pour le diabète? Oui comme toute activité faite en pleine conscience. J’aborde cela bientôt.

Cette année est exceptionnelle. Avec le covid 19 ils auraient pu l appeler 20, les possibilités qui dans un premier temps n’apparaissaient pas me sont à l’heure actuelle d une clarté évidente.

Obligation de se bouger. Enfin pour moi. Être créatif, ludique, inspiré. J’ai 54 ans et plus de 50 ans de diabète.

Le diabète grave comme on me demandait. Ma réponse invariablement était ah bon il y a un non grave??

Être créatif c’est essentiel pour moi. Vivre chaque instant comme le dernier. Ou comme le premier. Se donner le temps ou juste l apprécier.

Merci la vie, merci le diabète. Et oui sans lui je ne serais pas celui que je suis. Merci Dieu.

Pascal

N

Chaleur et diabète

Chaleur et diabète

Chaleur, qu’elle est recherchée cette chaleur. Avec les pieds dans l’eau c’est différent. J’aime le soleil quand je suis à l’abri où dans l’eau .

J’aime la chaleur d’un café le matin et là je suis debout car je n’en pouvais plus. Au delà de la chaleur qui peut être incommodante. Quel est liant avec le diabète. Tout et rien.

Café au lait

Les hypoglycémies ou le fait de se sentir flagada peut être pire avec la chaleur car les symptômes peuvent être masqué, voir atténué.

Les glycémies sont sujettes aux émotions et si il y a énervement cela amplifie une tendance à l’hyperglycémie. Ceci n’est pas une vérité juste un reflet de ce que j ai déjà vécu.

Là il est 5h20 et c’est supportable après une douche. Il fait 28,9 degrés.

Chaleur intérieure

L’avantage c’est que je suis éveillé et que j’écris

Est ce que ceci vous parle?

Belle journée nous sommes forts. Merci la vie, merci Dieu.

Pascal

Symphonie en deux tons

Quand tu t’éveilles la nuit à 4h4 et que tu te rendors puis que tu somnoles. Quand tu sais que tu vas te réveiller à 5h30 pour aller travailler. Quand tu as des images fluides et claires qui passent en toi.

Quand ta glycémie est à 123 mg/dl. Et que tu te sens, que tu te vis bien. Serein et reposé. Que tu respires correctement sans avoir le nez bouché.

Aucune douleur. Aucun soucis. C’est génial ça je trouve comme réveil. Des idées qui s’illuminent et se défilent ou se délient.

Des perspectives et des plans parallèles qui se chevauchent. Une limpidité d’esprit.

Ce que je vous décris est un juste reflet de ce qui se passe en moi quand tout est calme et éveillé. Cette lucidité je la dois à cet équilibre au niveau des glycémies. Rien ne me perturbe, pensée, image, son , odeur, goût, projection de couleur. Tout est dans le plan pour préparer ma journée.

Est ce une méditation? Est ce une prière? Est ce une suite de séquences fluides et harmonieuses? Cela ressemble à un dialogue qui s’ instaure en moi.

Je revis les jours de congé au préalable et je me sens vivre. Je remercie l’ univers de m’avoir éveillé de cette manière.

Je suis serein et me réjouis de cette journée qui commence.

Une page inhabituelle et o combien fédératrice car unique et qui fait le point d orgue sur la condition existentielle. Je vis.

Je vis depuis plus de 54 ans et depuis plus de 50 ans avec le diabète. Ah oui il est là lui. En toile de fond, au première loge, en invité surprise. Même que tu voudrais le mettre au placard, non pas qu’il ne sait être discret ça lui arrive, il aime se rappeler à toi, n’ oublie pas et comment pourrais tu l’ oublier ce trouble fête, cet empêcheur de danser en rond. Cet opportuniste mal élevé qui se la ramène dès qu’il peut.

C’est la première fois que je parle à mon diabète et franchement c’est comique de se dire que après ben ce sera une autre page.

En fait ce blog c’est ça. C’est un état d humeurs non conséquentes et cependant essentielles car réelles. Faudra m’ excuser pour le style détaché et sans prétention.

Je n’ai jamais prétendu à rien. Ici je pose les jalons d’une nouvelle vie.

Être et ne plus se tracasser. Qui n’est pas le fait de ne pas se soucier, ni d’y penser. Non dans la chair cela ne me fait pas mal et dans l’esprit non plus.

Cette limpidité de mots qui jaillit tel des éclairs qui illuminent le décor des tréfonds et qui déchirèrent le pan de l’histoire.

Ça y est tu l’as fait. Tu es libre. Tu connais tout cela et tu en as fait le tour et le pourtour. Tu as pris du poids. Oui tu t’y connais un peu. Oh pas que tu sois gradué de quelques facéties humaines. Non tu as survécu à tout cela avec le diabète et tu en es fier. Lever de rideau. Merci la vie, merci à vous si vous l’avez lu jusqu’ici. Merci Dieu car oui je crois que tout ceci est possible au delà des doutes et des questionnements.

Je suis en train de réfléchir à comment modifier mon poids de vie que je prends avec moi. Ce package avec tout au cas où.

Moins de place, moins de stress. Un alliage possible que je vais trouver.

Belle journée et à bientôt.

Pascal.

Partage à venir et course.

Petit aperçu pour un avenir proche. le monde tourne et chacun a ses occupations, les miennes sont diverses et  certaines tournent autour du diabète. Pour une première, je suis invité demain à 11h en Skype. Grace à Nathalie de Diacoach qui me posera des questions sur la pompe et ses usages, avantages.

Nathalie Kaisin

Au delà des questions il y une communauté qui au jour le jour vit ce que je vis. ou plutôt chacun a sa note colorée avec le même soucis à la base.

Cela sera l’occasion peut être d’en débattre.

Une autre opportunité que je partage est au delà des frontières, en France. Je vous invite en virtuel car cela ne sera pas possible comme les autres années de courir en grand groupe.Je n’y ai jamais participé, cette année je ferai 5 km entre marche et course à pied, de bleu vêtu comme la couleur référence  du diabète. même si la recherche avance il y a encore du chemin. Tous les diabétiques n’ont pas droit aux mêmes matériels selon les endroits où ils habitent. Un petit passage sur son site sera le bienvenu.

Delphine Arduini

Belle soirée à bientôt.

Pascal

 

Corona et autres stress

Je ne suis pas d’un naturel à me stresser. J’ai eu une période de questionnement vis à vis des infos intox et de ce que j’en fais.

Le corona qui n’est pas mon ami m’a permis de vivre autrement. Autrement et de manière plus lente. Plus lente et plus sûre.

Je travaille en milieu hospitalier et j’ai été considéré comme personne à risque. Au delà de ma considération j’ai dû accepter cet état de fait. J’ai pu continuer à travailler avec des consignes strictes que je me suis appliquées.

Dans les premiers jours je me suis pris la température pour me rassurer. J’ai du faire feu des infos intox qui au final a part grossir les infos qu’ y avait il de sur? Garder la distance, se protéger en espérant que l’autre se protège. Éviter les déplacements non essentiels et se baser sur le bon sens.

De nature assez imagée et surréaliste j’ai trouvé des scénari différents.

En cette période particulière le suivi avec ma diabétologue est différent. J’ai eu un rv reporté. Pour le matériel j’ai changé de transmetteur et obtenu du matériel pour ne pas y retourner dans un mois. Ma question était l’apport en insuline question ô combien existentielle. Imaginez vous demain sans apport d oxygène. C’est vital, l insuline aussi. Et cela fait l’objet de débat,  en fonction des endroits.

Alors pourquoi ce post? Il faut savoir que pour un être lambda, compenser est vite devenu une routine. C’est quoi ce mot? Ben grignoter, manger plus. Apéros, pas de soucis si géré. Le souci vient après.

La balance entre ce qui doit être et ce qui est. Alors sport ou pas? Honnêtement je bouge oui mais pas de manière régulière comme un sportif régulier. Et c’est une donnée qui a son importance.

J’ai découvert dernièrement le yoga via application.

Lotus, image de quiétude
Lotus, yoga, quiétude, relaxation

Se donner du temps et s’y tenir. Bouger et se faire du bien.

Prenez soin de vous, vous êtes la clé.

Pascal

 

 

Carelink Personnal

J’avais parlé précédemment du Carelink, cet endroit sur internet ou je peux me connecter pour visualiser les données de la pompe.

Carelink Personal

Accès au Carelink
Carelink accès aux données de la pompe.

Je m’y connecte et en fonction de ce que j’ai déjà transféré comme données j’ai d’un côté l’historique et de l’autre le tableau de bord.

Quand je connecte le lecteur sur le pc il est reconnu par le programme en ligne et avec la pompe qui doit être déconnectée le transfert de données s’établit. Cela dure quelques minutes.

Ensuite je sélectionne les rapports que je souhaite qui permettront au médecin de voir l’évolution de jour en jour, par période, avec les éléments récoltés; Elle affine le traitement si il y a besoin, en me disant quel paramètre changer.

Pour moi, c’est un compte rendu intéressant car je visualise sur un tableau l’historique en fonction du délai que j’ai choisi. Je peux faire la comparaison entre deux périodes.

Graphique sur deux périodes de quinze jours.
Visualiser les événements, les hypo, hyper, les arrêts pompe et plus.

Ce qui m’intéresse est le temps que je suis dans le Time in Range et évidemment au delà des résultats c’est aussi le temps que je reste en mode Auto. je peux visualiser les temps que je laisse le capteur, les pertes de signaux éventuels, les moments sans pompe connectées ( par exemple pour prendre la douche, aller à la piscine, ou des moments plus intimes 🙂 ).

Je vois aussi la moyenne des taux de glycémie, le Ha1bc qui est la mémoire sur 3 mois. Les repas renseignés et le total des glucides calculés. Les moments d’hypo et d’hyper. Les alertes et alarmes..

Bref je peux visualiser tout ce que je vis et prévoir ce que je ferai en fonction des paramètres en cours.

Ceci est consultable évidemment par l’équipe du suivi diabétique et par ma diabétologue.

N’oublions pas que cette prodigieuse technologie enregistre en permanence ce qui se passe en moi, et à partir des enregistrements elle propose d’autres paramètres pour affiner au mieux ce que je vis et vivrai.

Cet outil prodigieux remplace à merveille les carnets remplis de doses inscrites, de moments renseignés du mieux que je pouvais, les unités, les hypos, par la suite en apprentissage avec la pompe les calculs de glucides en fonction des repas renseignes et le poids. Tout ceci fonctionne et est mémorisé pour autant que je sois juste. Si je mange ou bois je le renseigne…

La pompe fait en fonction de ce que je lui donne comme infos. Et pour mon plus grand bonheur.

Je suis en toute liberté avec ce système efficace et performant.

Pascal