Opération avec une pompe à insuline

Opération suite

Subir ou vivre une opération se prépare. Dans mon cas ici c’était pour enlever le matériel qui maintenait les os du coude après ma chute et comme je ressentais des douleurs non négligeables , il a été convenu avec le chirurgien que l’opération était utile et pourrait résoudre ce problème de douleurs.

img 0787Matériel qui était présent en moi.

 Visite anesthésiste

Entrevue avec l anesthésiste qui me dit que je pourrai me faire opérer en anesthésie locale ce qui pour moi est plus confortable à gérer. J explique que je suis DT1 avec pompe Medtronic 670 g et que je sais gérer le temps de l opération les glycémies. En effet en passant en mode objectif temporaire je prévois avec la pompe un temps défini pendant lequel mes glycémies vont être maintenues à 150 mg/dl. Ce qui en cas d une opération est confortable car il n’y a pas de risque d hypoglycémie. Et l’intérêt pour moi est de ne pas devoir la débrancher et laisser donc au bloc mes glycémies gérées de manière différente par le personnel. Je suis autonome et je tiens à le rester.

img 0785
Mode objectif temporaire pour le sport ou cette situation ci.

Le jour de l’opération à jeun comme demandé en me disant que c’est par sécurité au cas où j’arrive à l’hôpital et je suis là pour 11h. J’apprends que l’opération est prévue  pour 14h20. Je demande si je peux aller faire un tour. il m’est répondu que non. Ma chérie m’a accompagné. Dans la chambre double une autre personne plus âgée a été  opérée. J’ attends et m’ occupe comme je peux .

Je lis, ma glycémie est bonne en deçà du gramme. Un peu de Dextro  et le moment attendu arrive, alors que je dormais. Je suis amené au bloc, j’attends sur un lit je regarde et je réponds aux questions. Enfin j’y suis. Je suis prêt, je dis donc que je suis à jeun puisque cela m’est demandé et que j ai pris du sucre.

Opération

Je dis donc à l anesthésiste que j’ai une pompe et je demande donc si c’est bien une opération en local. Discussion pour me faire comprendre que ce n’est pas très facile vu que je serai sur le ventre le bras en arrière.

Bref je ne discute pas. Le cas échéant, je demande néanmoins le temps prévu que je puisse gérer avec la pompe. Je la programme sur 3 heures de délai pour être sûr. Le masque sur la bouche je réponds aux questions et me voilà parti.

Eveil

Au réveil,  je demande rapidement pour remonter et une fois en chambre je bouge assez rapidement pour m’ habiller malgré la perfusion.

Je m’ arrange pour sortir au plus vite tant je veux rentrer. Mes glycémies sont correctes et la douleur supportable.

Retour à la maison

Ma compagne a conduit pour le retour et le reste de la convalescence a consisté à ne pas forcer, de rester calme ce qui pour moi a été une difficulté. Changement du pansement tous les deux jours pas de soucis. Glycémies un peu en hausse pendant les deux jours qui ont suivi.  Au niveau douleur , c’est relativement faible néanmoins picotements à la main droite.

Hier visite avec la chirurgienne qui au vu de la cicatrisation dit que cela s est bien déroulé. Il reste  une vis car  trop bien implantée et soudée dans le coude. Si les picotements persistent je dois le dire à la prochaine visite. Mon périple suite à mon accident de travail touche à sa fin. Ah oui en parlant avec l’ infirmière qui enlevait les fils et qui me demandait ce que j’avais, j’ai encore eu l occasion de parler de la pompe Medtronic 670G.

La gestion du diabète en situation diverse ne m’as pas été trop difficile. Là je vais regarder sur CareLink le programme en ligne, les résultats et les envoyer à ma diabétologue. Et par la même occasion regarder ma moyenne sur un mois. Ainsi que tous les résultats, l ‘Ha1bc, le Time in range. Ceci fera l’objet d’un autre post.

Voici un moment particulier, un de plus que j’ai vécu avec le diabète et grâce à la pompe Medtronic 670 g je vis  tout ce que je veux. Et aussi tout ce que je dois avec une sérénité exceptionnelle. Belle journée à vous. A bientôt si le cœur vous en dit, pour d’autres situations partagées.

Pascal

 

Opération du coude

Voila j’y suis . Des 9h du matin. Apprendre que je serai opéré a 16 heures. Descendre prendre l’air .Chercher un chargeur car je l’ai  oublié à la maison. Redescendre par la suite. Passer le temps.

Informations suffisantes

Savoir ce qu’il faut. Lire le mode d emploi de la pompe pour l’ arrêter avant de descendre au bloc. Dommage que je ne peux l’avoir avec je l’aurais mise en mode objectif temporaire. La je suis sur que la glycémie est correcte j’espère qu’il en sera de même par la.suite .

Être opérationnel et passer la.main
Réguler la glycémie pour l opération, ne pas être en hypo ni en hyper.

Douleurs

Il y a douleurs et douleurs. La c’est permanent donc je n’y fais plus attention. Il n’y a pas  trop de répercussion pour les glycémies. Je pense que c’est une question d’attitude, d état d’esprit .

Suis je zen? Oui. Sans me forcer. J’attends et ça je sais faire .

Je ne suis pas seul. Ma douce est la.

En tenue de futur opéré. Anamnèse remplie .

J’ai un xanax a prendre a 14 h. Bof.

En fait j’ai déjeuner sans Bolus. J’ai rectifié par la.suite. Je suis a jeun depuis 8h30.

13h42. Le temps passe. Et savoir que après je serai libre de bouger mon bras même avec douleurs. Et boire manger. Cela dit c’ est supportable. La faim. Grand concept qui des fois m’ est étranger. Vers 15 h 10 un infirmier vient me chercher avec un appareillage pour conduire le lit. Direction salle d’opération. J’avais débrancher la pompe mise en arrêt temporaire ou stop auto qui consiste à arrêter le débit d insuline et j’avais prévu 4 heures d’arrêt.

Déconnexion du capteur

En déconnectant le capteur il n’y avait pas de risque d’ alarme intempestive. Glycémie a 70 avant d’aller au bloc. Après opération, éveil et remontée. Reconnexion de la pompe et du capteur .Ok ça repart. Belle aventure sans stress.

Bien entendu, j’ai été bien considéré. De la considération. Merci a l’équipe.

Voilà j’ai un bras en attelle en attente pendant une semaine avec un pico qui gère la plaie par pression négative. Cela dure une semaine et évite les infections.

L'art de gérer la maladie d'une autre manière
Pico et pompe: deux boîtiers pour gérer le diabète et la plaie.

RV dans une semaine avec le chirurgien pour changement de plâtre. Vraiment heureux du déroulement .

Le temps a passé. Vu la douleur persistante malgré la consolidation, il a été décidé dernièrement avec le chirurgien de bouger les broches.

Cela se fera en février. Il est prévu une opération locale cette fois. Et après cela j’espère en être quitte.

Cela aura pris un an et deux mois et 59 séances de kiné.  Je m’en sors bien au vu de la fracture.

Pascal